Le Robot Chirurgical

da_Vinci_action_024003En Juillet 2016, la Clinique Saint Vincent de Paul a fait l’acquisition du Robot Chirurgical, cette technologie de pointe est en plein développement en France où 90 robots ont été installés (seulement 8 en Rhône Alpes). Grâce à ce nouveau dispositif, le médecin installé derrière sa console, aura un geste chirurgical plus précis et plus sûr. Ce robot sera utilisé dans des interventions aussi courantes  en Chirurgie urologique que l’ablation de la prostate en cas de cancer, l’ablation des petites tumeurs du rein, l’ablation des cancers de la vessie, la réparation des malformations rénales.

A terme, d’autres spécialités pourront l’utiliser: Chirurgie digestive, Chirurgie vasculaire, Chirurgie gynécologique ou encore Chirurgie de la main et du membre supérieur.

Comment fonctionne le robot chirurgical?

Concrètement, le robot est contrôlé par les mains du chirurgien à l’aide de télémanipulateurs et de caméras binoculaires qui permettent une vision en 3 dimensions et autorisent des mouvements de rotation impossibles à effectuer lors d’une cœlioscopie classique. Le système permet une rotation des bras à 240° permettant des gestes d’une grande précision.

Avec la console, le chirurgien possède le contrôle de toute l’intervention. Il active la caméra, dirige les instruments, règle la netteté.

Grâce à l’assistance robotique, le patient peut bénéficier d’un progrès technologique dans le domaine de la chirurgie mini-invasive appliqué aux pathologies complexes.

Performances, confort, précision, sécurité

Précision de l’intervention grâce à 3 atouts de pointe:

  1. La manipulation intuitive (elle garantit un alignement parfait des yeux et des mains ainsi que l’extrémité des instruments, facilitant la reproduction des gestes par le chirurgien)
  2. La vision 3D en HD (haute définition) (permet d’agrandir jusqu’à 10 fois l’image
  3. L’instrumentalisation ultra précise (elle reproduit les mouvements du poignet humain, offrant une dextérité naturelle ainsi qu’un éventail de gestes bien supérieur à ce que pourrait accomplir une main humaine seule)

Cependant cette technique est recommandée pour des indications médicales précises et toutes les interventions chirurgicales n’ont pas pour vocation à être réalisées par robotique. Les techniques cœlioscopiques et traditionnelles gardant pour certaines pathologies toutes leur place et leur efficacité.

Patients et praticiens, tous gagnants

Pour le patient, les bénéfices sont remarquables avec le recours à une intervention chirurgicale:

  • Risques de séquelles et traumatismes réduits
  • Douleurs post opératoires atténuées
  • Risques d’infestions infimes
  • Durée d’hospitalisation diminuée
  • Retour plus rapide à une activité normale
  • Réduction de façon significative des cicatrices

Pour le chirurgien:

  • Précision du geste inégalée
  • Vision en 3 Dimensions
  • Meilleure ergonomie de travail

Livré dans les premiers jours du mois de Juillet, le robot chirurgical représente un investissement  pour la Clinique Saint Vincent de Paul avec la participation financière de l’ensemble des praticiens de la Clinique. Ce projet robotique est le fruit d’une collaboration entre la direction de la Clinique Saint Vincent de Paul, des praticiens, et grâce au soutien des petites soeurs des maternités catholiques.

Le robot chirurgical en quelques chiffres :

En 2005 , à peine 400 hôpitaux étaient équipés dans le monde.

Aujourd’hui 3000 systèmes sont installés

  • 1957 aux USA
  • 430 en Europe
  • 323 dans le reste du monde
  • 90 en France
  • Été 2011 : le pallier de 1 million d’interventions chirurgicales par assistance robotique dans le monde a été franchi.
  • En Outre-Atlantique, 8 prostatectomies sur 10 sont réalisées avec l’aide du robot.

Quelques chiffres d’activités prévisionnelles à la Clinique Saint Vincent de Paul :

100 interventions prévues chaque année à la Clinique Saint Vincent de Paul.

20% des patients pourraient être concernés par une chirurgie robotique

Durée moyenne de séjour diminuée de 30%